23 mars 2014

Carnet de voyage : le charme de Budapest


Comme promis, voici mes bonnes adresses à Budapest, ville dont je suis tombée amoureuse!


 Hotel :

Mon coup de cœur absolu : Danubius hôtel GELLERT, Szent Gellert ter 1, une vue splendide et reposante sur « l’immense, trouble et sage Danube » (je ne saurais mieux dire que le poète Hongrois Attila Jozsef). Style Rococo et charme désuet d’un vieux palace à un prix très raisonnable.

 

Mes cafés préférés, le café et les pâtisseries y sont exquis, les en-cas légers et délicieux  :


-Central Kavehaz, un grand classique de la capitale,  belle époque, superbe.
Karolyi Mihaly utca, 9
-Café brasserie de l’hôtel Astoria, cossu et chaleureux, au charme suranné.
Kossuth Lajos utca 19-21
-Café Parizi (à l’étage d’un grand book store de style art nouveau) sur l’avenue la plus chic de Budapest, café au décor d’opéra (néo-renaissance).
Andrassy ut, 70
-Gellert Eszpresszo (café de l’Hôtel Gellert), une déco en camaïeu de roses, désuet et cosy à souhait. Szent Gellert ter, 1  
-Café chocolatier Gerbeaud, merveilleuse déco fin 19ème, chocolat chaud à se damner ! 
Vorosmarty ter, 7
-Solinfo cafe, décoré par Tom Dixon (rien que ça !) donc superbe. Attenant à la boutique Design Shop qui distribue entre autres talents Tom Dixon. Wesselenyi utca 6, en plein quartier juif (chouette et vivant quartier de Budapest) et à côté de la plus grande synagogue d’Europe.


 Restau :

-       Menza, déco 70’s orange et marron comme il se doit, jeunesse dorée et bons plats typiques. Liszt Ferenc ter, 2  
Le reste du temps nous avons grignoté dans les cafés ou à l’hôtel… Pas bcp d’adresses donc…



 


Lieux de nuit :

-       les kerts, lieux « secrets » qui se nichent dans des cours intérieures le temps de travaux ou de changements de propriétaire, on les connaît par le bouche à oreille, pour les initiés only…
-       Anker klub, bar intérieur et extérieur, petite restauration, concerts et DJ Sets pointus, déco indus minimaliste et monochrome, clientèle ultra branchée. Anker Koz, 1-3



 

Les bains :

Budapest est une ville où plus de 100 sources jaillissent des sous-sols, chaudes pour la plupart et aux multiples vertus. Impossible d’aller à Budapest sans en faire l’expérience !


- Gellert Gyogyfurdo, attenant à l’hôtel Gellert, complexe thermal art nouveau aux mosaïques raffinées, lieu absolument sublime !!!
Dédale de bains chauds ou glacés, intérieurs et extérieurs, ravissante piscine
Kelenhegyi ut, 4-6


- Szechenyi Gyogyfurdo, comme un palais de conte de fée jaune pastel. Dans le jardin, une immense piscine extérieure où l’on nage dans un décor baroque en toute saison…Sensation vraiment incroyable en hiver. Autour de la piscine on peut profiter des bains chauds et médicinaux, certains y jouent aux échecs l’après-midi entière, pour ma part je me suis contentée de me prélasser dans une ambiance d’opéra ! Bains intérieurs également, calmes et reposants. Allatkerti Korut 11.


Si vous avez  du temps et envie de vous détendre dans des décors de rêve, comptez ½ journée dans chacun d’entre eux et évitez les week-ends.
 

 

La musique classique et l’opéra

Un luxe pour nous,  très populaire et démocratique en Hongrie, pour le prix d’1 place de ciné, n’hésitez pas !!!
-       Magyar Allami Operahaz (l’équivalent de Garnier), déco fastueuse rouge et or fin 19ème. Andrassy ut, 22
-       Litz Academy Concert Centre, une architecture incroyable style sécession, visitez le hall il est absolument merveilleux. Liszt Ferenc ter, 8

Réserver à l’avance pour ces deux endroits.

 

Pour chiner :

- Colorbar raktar, propriétaire charmant et chouette sélection de déco et bibelots vintages pas chères, notamment des lampes !!! Karoly Korut 10 udvar
- les puces le WE (pas pu tester vous me direz…) devant le centre culturel Petofi (quartier du bois de ville) « Petofi Csarnok Bolhapiac »

 

Architecture :

Si vous aimez ça, munissez vous d’un guide spécial car c’est une ville très riche architecturalement qui regorge de façades sublimes.  Ne ratez pas, entre autres merveilles, le Gresham Palota (actuellement hôtel Four seasons) de style art nouveau Sécession de toute beauté !!! Roosevelt ter, 5-6, face au Danube.

 

 

Les marchés :

-Ouvert toute la journée, la grande halle centrale « Vasarcsarnok » pour l’ambiance, la qualité des produits mais aussi pour l’architecture ! Vamhaz korut, 1-3, tout près du Danube
- Marché intérieur et extérieur ravissant, avec au fond à droite de la halle un fromager bio ou quasi, qui a des produits laitiers frais et locaux (provenant d’une ferme à 40km de la capitale) à tomber. Egalement de jolies fleurs vendues par des petites mamies avec des fichus fleuris eux aussi et de la très bonne charcuterie locale.  Le marché est ouvert toute la journée, mais vous trouverez plus de vendeurs en extérieur le matin. Hunyadi ter, 4

 

Deux idées de balades

Je vous encourage aussi à découvrir deux quartiers légèrement à l’écart et très dépaysants :


1-Voyage dans le temps, prenez la ligne de métro M1 qui date de 1886, percée pour les festivités du millénaire et qui garde un charme d’antan, direction «Mexikoi ut » jusqu’à l’arrêt «Hosok tere » vous arriverez  dans le bucolique et historique quartier du « bois de ville ». Pour continuer ce voyage, ne ratez pas :

-       L’entrée art nouveau du zoo, Allatkerti korut, 6-12
-       Les bains  «Szechenyi gyogyfurdo » (voir détail rubriques les bains)
-       Le château de conte de fée en bordure du parc avec son lac romantique en contrebas, patinage en hiver, pédalo en été. Stefania ut, 14


2- Ambiance faubourgs de Budapest, ancien bloc de l’est, le quartier « Obuda »  face à l’île Marguerite, sur la rive gauche du Danube :
Remontez la rue Frankel leo ut , puis la rue Lajos jusqu’à la rue Mokus et son mini quartier Mokus, balade éclectique et surprenante. Vous y verrez une pharmacie du début du siècle dernier, un hôpital comme dans les films de l’ex URSS, mélange improbable d’immeubles des années 30 jusqu’aux années 70 côte à côte, une église baroque bleue pastel comme au Mexique…   
Traversez les HLM en direction d’une église baroque jaune pastel, que l’on repère de loin (quartier Mokus) vous verrez l’ambiance y est étonnante…
Revenez dans le centre, par le vieux train vert qui longe le Danube, sièges de velours élimés furieusement 70’s et vue imprenable sur le parlement (l’équivalent des Houses of Parlament londoniens) dentelle de pierre gothique.

S’il fait beau, que l’on reste longtemps et que l’on se repère bien, le vélo peut être une chouette expérience, la ville est safe et bien équipée en pistes cyclables sur les grands axes.

Voilà !
J’espère vous avoir donné envie de découvrir Budapest à votre tour… N’hésitez pas à rajouter en commentaire vos bonnes adresses.


25 janvier 2014

Carnet de voyage / Voir Venise...

Cette fois c'est juste en photos que je veux vous faire découvrir cette ville aux mille couleurs... Je me suis baladée un peu partout, souvent perdue, mais toujours avec ces couleurs plein les yeux... Enjoy!



13 janvier 2014

Photo lovers : Claude Nori, photographe amoureux.

Cela fait trop longtemps que je ne vous ai pas parlé photo! 
Alors je me rattrape en vous invitant à découvrir ou redécouvrir Claude Nori, photographe dont j'ai toujours aimé le regard bienveillant sur ses sujets et les thèmes de prédilection : l'amour, le bonheur, la jeunesse.


Il y a toujours un côté souriant à ses photos, une douce sensualité...

Même si on associe souvent son travail à l'Italie, il a une relation particulière à mon cher pays basque (je vous invite d'ailleurs à découvrir un de ses derniers livres, Jours heureux au pays basque, ou il pose son regard bien particulier sur la région, de Biarritz à l'intérieur, de la France à l'Espagne).

 

Et puis c'est un grand monsieur, qui a beaucoup fait pour diffuser et faire comprendre la photographie (les éditions Contrejour, les Cahiers de la Photographie, c'est lui)

Bref, vous l'aurez compris, je suis fan!


Pour découvrir un peu plus son univers, c'est par ici !

09 novembre 2013

Echappée basque : Les serres de la Milady en sursis

Pour celles et ceux qui suivent le blog, j'avais déjà eu l'occasion de vous présenter les ateliers de créateurs hébergés dans les serres de la Milady ici et ici. 
Depuis certains créateurs sont partis, d'autres sont arrivés, le propriétaire des serres qui soutenait les ateliers d'artistes est malheureusement décédé et la mairie de Biarritz a fait connaître son désir de raser le lieu pour en faire un parking et un terrain de sport...

Rien n'est perdu mais le lieu est en sursis, les créateurs savent qu'ils devront peut-être partir tôt ou tard, sans promesse qu'il existera un nouveau lieu pour rassembler ainsi des plasticiens, des peintres, des céramistes, des photographes, des créatrices de bijoux, des graphistes, des créateurs de mode...
Les serres sont un lieu atypique et vraiment attachant que je vous encourage vivement à découvrir et à soutenir (vous pouvez suivre leur actualité via leur groupe sur facebook ou vous rendre sur place, pas d'horaires fixes mais si le portail est ouvert, vous pouvez y aller!).


Nous avons réalisé nos dernières photos dans et autour des serres, un matin d'octobre. Merci à Blandine Dubos et aux membres des ateliers de nous avoir ainsi accueillies... Et longue vie aux ateliers d'artistes de la Milady!


Les serres de la Milady, 49 avenue de la Milady, Biarritz.

24 octobre 2013

Accessories addict / Les pochettes!

Les pochettes et moi, c'est, comment dire... une histoire d'amour un peu obsessionnelle. Dès que je pars en voyage j'en ramène autant que mes bras peuvent en porter.

Et à titre personnel j'en ai... Non, je ne vais pas vous dire combien j'en ai, c'est indécent. Pour voyager, pour sortir le soir, pour aller travailler, pour partir à la plage, pour ranger mes produits de beauté dans ma salle de bain, pour trimballer mon petit bazar dans mon sac, que voulez-vous, les occasions sont trop belles et trop nombreuses!

 

J'ai un petit faible pour les pochettes en tissu vintage des minorités Mong. J'aime leur caractère, leur côté pimpant, le travail artisanal qu'il y a derrière, et j'aime aussi qu'elles aillent avec tout, même les imprimés les plus forts (la preuve en image ci-dessous!)
 

Bon, alors je ne sais pas pour vous, mais moi j'ai une petite envie de pochette, là....