02 avril 2015

Mademoiselle Kat - Femmes de rue

Big up à Mademoiselle Kat, une des rares femmes dans le milieu du graffiti !!! 


Les femmes font le mur chez Mademoiselle Kat. 

"Entre érotisme ludique et féminisme pop, les personnages de Mademoiselle Kat ont habillé les murs de Toulouse dans les années 90."

"C’est au centre d'un tourbillon d’images et d’énergie électrique qu’apparaissent sur les murs de la ville les silhouettes féminines de Mademoiselle Kat.
À l’aube des nineties, elle participe avec une poignée d’activiste à la création d’un mouvement singulier. Figures de femmes peintes à la main sur les murs des villes et signature affirmée comme une marque font l’identité de cet élan foisonnant et positif. La proximité directe avec tous les publics font de ces peintures l’acte de foi d’une pratique démocratique de l’art sans aucun cloisonnement. L’art est dans la rue ! "*






Après de nombreux voyages, c'est dans sa ville d'origine, Toulouse, que Mlle Kat décide de vivre et d'exposer ses dessins originaux, quelle chance pour nous.
Si vous voulez voir son oeuvre autrement que dans la rue, son lieu d'expo favori, courrez à la librairie des abattoirs z'yeuter de près ces audacieuses demoiselles, qui n'ont pas froid aux yeux, comme son auteur !



Mademoiselle Kat
Librairie du musée des Abattoirs  
de Toulouse

20 février 2015

Parenthèse Barcelonaise




Il neige à Toulouse, rude mois de février…  Heureusement, douce parenthèse, je suis invitée à Barcelone quelques jours.
Palmiers, ciel bleu et 10° de gagnés ! L’hiver se transforme en printemps dans cette ville tellement exotique, où de petits perroquets verts aux cris stridents se cachent dans les arbres.

Voici quelques quartiers et lieux incontournables repérés par ROULOTTE :


- « Las ramblas » forcément, pour ses façades art nouveau aux teintes pastelles, ses cafés vintages, son fabuleux marché de « la boqueria », son opéra époustouflant, ses hôtels de luxe




- « La Barceloneta », un peu plus loin en bord de mer,  ambiance estivale même en février ; restaurants et bars hype ; piscine chauffée en plein air où l’on nage au milieu des mouettes ;  beach life et beaux surfers, ambiance Malibu... et des surprises toujours, comme ce cirque vintage installé pour le mois !!! 
Allez-y par le téléphérique rouge depuis l’autre bout de la baie, c’est à couper le souffle.
Coup de cœur pour le «Makamaka », burgers créatifs et frites maison, sangria à se damner, déco colorée et amusante, la terrasse est au top même en hiver ;)




- Le quartier bohème et bucolique de « Gracia », un petit air de Lisbonne, un charme fou… Mon amie Carmen m’avait prévenue : « si tu y vas, tu voudras y habiter  !!! ». Déambulez au hasard des rues en pente, avec vue sur mer et sur toute la ville d’ailleurs, ne manquez pas le Park Guëll aux splendeurs oniriques (merci Gaudi)



Mais aussi : 
- le marché « San Antoni »


- le quartier sulfureux qui borde les ramblas vers le sud, ambiance Almodovar années 90 garantie 


- le parc d’attraction « Tibidado », vieux de plus de 100 ans, sur les hauteurs de la ville (funiculaire, montagnes russe, grande roue et église construite par Gaudi, moins étrange que la Sagrada familia, mais qui vaut le détour),  atmosphère atmosphère…

- la piscine découverte du « parc de Montjuïc », les plongeons des JO de 92 se faisaient ici, la ville aux pieds des athlètes !!! depuis les gradins on a l’impression de voler ou si l’on a le vertige de tomber dans le vide, incroyable spot, totalement cinématographique !

- le MACBA, la fondation Miro, le pavillon « Mies Van Der Rohe », les maisons Batllo et La Pedrera (extérieur comme intérieur, Gaudi nous fait voyager) 



- la calle « Gran de Gracia », aux façades modernistes raffinées 



- le marché au puces « Encants Vell », au pied de l’impressionnant building/concombre (Tour Agbar), de jolies trouvailles sans se ruiner !

- le concept store « Vincon », tout pour la maison, sélection épurée et ludique 

- « El Nacional », le tout nouveau place to be pour prendre l’apéro (évitez d’ y dîner, conseil de barcelonaises avisées), atypique et immense, je ne vous en dis pas plus, vous verrez…

Hasta muy muy pronto Barcelona.




QUE DISFRUTE !!!

05 février 2015

Vanessa Winship, la rétrospective

Une photographe vraiment à part, Vanessa Winship, expose en ce moment au Chateau d'Eau de Toulouse.
Une rétrospective sur son travail à ne pas louper !

De nationalité anglaise,  l'oeuvre de Vanessa Winship est emplie de voyages, mais miss Winship ne se contente pas de passer, elle reste dans les endroits qui la fascine, s'en imprègne puis les photographie. Des portraits émouvants et troublants, des paysages des Balkans à l'Amérique profonde, toujours en noir et blanc. D'une jeunesse américaine perdue à la misère des pays ravagés par la guerre, sur fond d'urbanisme brut et décrépit.
Ces teintes monochromatiques confèrent à ses clichés une mélancolie qui se retrouve dans le contraste saisissant des cultures. 





Elle capture des "territoires où la vie semble en suspend, comme en attente d'un avenir qu'on espère meilleur". Une exposition d'une grande poésie, d'un réalisme tragique.






Du 14 janvier au 8 mars 2015
au Château d'Eau
1 place Laganne, Toulouse

07 décembre 2014

Parution presse : ELLE Toulouse

Roulotte est dans la sélection des créateurs de bijoux du magazine Elle pour les fêtes !
Pour encore plus d'idées cadeaux , rendez-vous sur www.roulotte-boutique.com




21 novembre 2014

Soleil d'hiver // Shopping de Noël

Les journées se raccourcissent, on rallume le chauffage ... J'enfile des moufles et un bonnet pour sillonner la ville à bicyclette, ça c'est un signe, l'hiver approche! Envie de feux de cheminées, de dévorer des romans sous la couette, de chocolat, de balades en forêt avant que les feuilles ne se soient toutes envolées.

L'astuce anti-grisaille de ROULOTTE : des matières douces, chaleureuses et colorées.
Des accessoires pimpants et gais, comme des soleils d'hiver.


Bon et cette année, comme moi, vous allez être organisée et acheter vos cadeaux de Noël dès maintenant, n'est ce pas ?!
Roulotte boutique vous attend et regorge d'idées cadeaux si vous en manquez ! 

Pensez également à faire votre wishlist, donnez simplement l'adresse de la boutique en ligne au Père Noël, il se débrouillera !

Sinon ROULOTTE sera présente prochainement sur 2 ventes éphémères de créateurs :

Pour les Toulousaines, je serai aux Jolies Choses, le dernier week-end de novembre, dans un ravissant hôtel particulier , quartier des Carmes !


Pour les filles de la côte basque, RDV au Quartier Moderne, le premier week-end de décembre, dans un superbe manoir à Bayonne.

22 septembre 2014

L'été indien pour une rentrée vitaminée


Après quelques caprices, l'été s'installe enfin et la rentrée s'insinue sous le signe du soleil. Alors oui, la plage de sable fin n'est plus là, on a dit adieu aux couchers de soleil sur l'océan, mais ce temps radieux nous donne, l'espace d'un instant, l'envie de prolonger les vacances...


Un été en septembre...

C'est une sieste à l'ombre d'un platane.
C'est un pique-nique au bord de l'eau entre deux rendez-vous.
C'est une citronnade bien fraîche en terrasse.
C'est le tournis d'une chaude soirée après quelques cocktails.
C'est une balade en péniche le long du Canal du Midi.
C'est une escapade de fin de semaine au bord de l'océan.
C'est une musique entêtante qui flotte dans l'air suave.
C'est une robe légère accessoirisée par des bijoux voyageurs.

Vertige et gaieté, pour une rentrée vitaminée !







L'été indien de ROULOTTE va prolonger vos vacances en beauté, sur la boutique en ligne http://www.roulotte-boutique.com, plein de nouveaux bijoux et accessoires pour un look de rentrée pimpant à souhait.


23 avril 2014

Echappée basque : Scènes d'ailleurs

Vous avez peut-être remarqué le décor particulier des dernières photos de ma collection. Elles ont été prises dans la boutique d'une amie qui m'est chère. Cette boutique s'appelle Scènes d'Ailleurs, tous les luziens connaissent cette adresse incontournable pour qui aime la déco et les voyages.

Catherine a ouvert sa boutique en 1991. A l'époque on ne trouvait pas ce genre d'endroit au pays basque. Elle adore les objets qui ont une histoire, les mélanges, elle adore voyager aussi, c'est une des choses qui nous a rapprochées. Et bien sûr elle adore la déco. Déjà, petite, elle décorait sa chambre d'une manière bien personnelle qui ne plaisait pas toujours à sa mère !

Peu à peu, les gens qui découvraient sa boutique et tombaient sous le charme de ce bric à brac bohème toujours élégant lui ont demandé de les aider à changer leur intérieur...

De fil en aiguille elle est donc aussi devenue décoratrice. Elle aime bien les intérieurs originaux qui ont une âme, ne lui parlez pas de minimalisme froid !
Vous pouvez donc faire appel à elle les yeux fermés pour relooker votre intérieur, elle saura vous conseiller avec goût et sensibilité.

Vous l'aurez compris, je suis une fan inconditionnelle de Catherine et de sa boutique (dans laquelle vous pouvez trouver une sélection de mes produits, car je dois préciser qu'avant d'être mon amie, Catherine était à l'origine... ma cliente).
Dans le reflet de verre... Elvire ma mannequin, Audrey ma photographe et moi en robe fuchsia ! Catherine s'était cachée...

Scènes d'Ailleurs
31, rue Sopite, Saint Jean de Luz
scenedailleurs@wanadoo.fr
05 59 26 18 88 ou 06 81 39 99 81

23 mars 2014

Carnet de voyage : le charme de Budapest


Comme promis, voici mes bonnes adresses à Budapest, ville dont je suis tombée amoureuse!


 Hotel :

Mon coup de cœur absolu : Danubius hôtel GELLERT, Szent Gellert ter 1, une vue splendide et reposante sur « l’immense, trouble et sage Danube » (je ne saurais mieux dire que le poète Hongrois Attila Jozsef). Style Rococo et charme désuet d’un vieux palace à un prix très raisonnable.

 

Mes cafés préférés, le café et les pâtisseries y sont exquis, les en-cas légers et délicieux  :


-Central Kavehaz, un grand classique de la capitale,  belle époque, superbe.
Karolyi Mihaly utca, 9
-Café brasserie de l’hôtel Astoria, cossu et chaleureux, au charme suranné.
Kossuth Lajos utca 19-21
-Café Parizi (à l’étage d’un grand book store de style art nouveau) sur l’avenue la plus chic de Budapest, café au décor d’opéra (néo-renaissance).
Andrassy ut, 70
-Gellert Eszpresszo (café de l’Hôtel Gellert), une déco en camaïeu de roses, désuet et cosy à souhait. Szent Gellert ter, 1  
-Café chocolatier Gerbeaud, merveilleuse déco fin 19ème, chocolat chaud à se damner ! 
Vorosmarty ter, 7
-Solinfo cafe, décoré par Tom Dixon (rien que ça !) donc superbe. Attenant à la boutique Design Shop qui distribue entre autres talents Tom Dixon. Wesselenyi utca 6, en plein quartier juif (chouette et vivant quartier de Budapest) et à côté de la plus grande synagogue d’Europe.


 Restau :

-       Menza, déco 70’s orange et marron comme il se doit, jeunesse dorée et bons plats typiques. Liszt Ferenc ter, 2  
Le reste du temps nous avons grignoté dans les cafés ou à l’hôtel… Pas bcp d’adresses donc…



 


Lieux de nuit :

-       les kerts, lieux « secrets » qui se nichent dans des cours intérieures le temps de travaux ou de changements de propriétaire, on les connaît par le bouche à oreille, pour les initiés only…
-       Anker klub, bar intérieur et extérieur, petite restauration, concerts et DJ Sets pointus, déco indus minimaliste et monochrome, clientèle ultra branchée. Anker Koz, 1-3



 

Les bains :

Budapest est une ville où plus de 100 sources jaillissent des sous-sols, chaudes pour la plupart et aux multiples vertus. Impossible d’aller à Budapest sans en faire l’expérience !


- Gellert Gyogyfurdo, attenant à l’hôtel Gellert, complexe thermal art nouveau aux mosaïques raffinées, lieu absolument sublime !!!
Dédale de bains chauds ou glacés, intérieurs et extérieurs, ravissante piscine
Kelenhegyi ut, 4-6


- Szechenyi Gyogyfurdo, comme un palais de conte de fée jaune pastel. Dans le jardin, une immense piscine extérieure où l’on nage dans un décor baroque en toute saison…Sensation vraiment incroyable en hiver. Autour de la piscine on peut profiter des bains chauds et médicinaux, certains y jouent aux échecs l’après-midi entière, pour ma part je me suis contentée de me prélasser dans une ambiance d’opéra ! Bains intérieurs également, calmes et reposants. Allatkerti Korut 11.


Si vous avez  du temps et envie de vous détendre dans des décors de rêve, comptez ½ journée dans chacun d’entre eux et évitez les week-ends.
 

 

La musique classique et l’opéra

Un luxe pour nous,  très populaire et démocratique en Hongrie, pour le prix d’1 place de ciné, n’hésitez pas !!!
-       Magyar Allami Operahaz (l’équivalent de Garnier), déco fastueuse rouge et or fin 19ème. Andrassy ut, 22
-       Litz Academy Concert Centre, une architecture incroyable style sécession, visitez le hall il est absolument merveilleux. Liszt Ferenc ter, 8

Réserver à l’avance pour ces deux endroits.

 

Pour chiner :

- Colorbar raktar, propriétaire charmant et chouette sélection de déco et bibelots vintages pas chères, notamment des lampes !!! Karoly Korut 10 udvar
- les puces le WE (pas pu tester vous me direz…) devant le centre culturel Petofi (quartier du bois de ville) « Petofi Csarnok Bolhapiac »

 

Architecture :

Si vous aimez ça, munissez vous d’un guide spécial car c’est une ville très riche architecturalement qui regorge de façades sublimes.  Ne ratez pas, entre autres merveilles, le Gresham Palota (actuellement hôtel Four seasons) de style art nouveau Sécession de toute beauté !!! Roosevelt ter, 5-6, face au Danube.

 

 

Les marchés :

-Ouvert toute la journée, la grande halle centrale « Vasarcsarnok » pour l’ambiance, la qualité des produits mais aussi pour l’architecture ! Vamhaz korut, 1-3, tout près du Danube
- Marché intérieur et extérieur ravissant, avec au fond à droite de la halle un fromager bio ou quasi, qui a des produits laitiers frais et locaux (provenant d’une ferme à 40km de la capitale) à tomber. Egalement de jolies fleurs vendues par des petites mamies avec des fichus fleuris eux aussi et de la très bonne charcuterie locale.  Le marché est ouvert toute la journée, mais vous trouverez plus de vendeurs en extérieur le matin. Hunyadi ter, 4

 

Deux idées de balades

Je vous encourage aussi à découvrir deux quartiers légèrement à l’écart et très dépaysants :


1-Voyage dans le temps, prenez la ligne de métro M1 qui date de 1886, percée pour les festivités du millénaire et qui garde un charme d’antan, direction «Mexikoi ut » jusqu’à l’arrêt «Hosok tere » vous arriverez  dans le bucolique et historique quartier du « bois de ville ». Pour continuer ce voyage, ne ratez pas :

-       L’entrée art nouveau du zoo, Allatkerti korut, 6-12
-       Les bains  «Szechenyi gyogyfurdo » (voir détail rubriques les bains)
-       Le château de conte de fée en bordure du parc avec son lac romantique en contrebas, patinage en hiver, pédalo en été. Stefania ut, 14


2- Ambiance faubourgs de Budapest, ancien bloc de l’est, le quartier « Obuda »  face à l’île Marguerite, sur la rive gauche du Danube :
Remontez la rue Frankel leo ut , puis la rue Lajos jusqu’à la rue Mokus et son mini quartier Mokus, balade éclectique et surprenante. Vous y verrez une pharmacie du début du siècle dernier, un hôpital comme dans les films de l’ex URSS, mélange improbable d’immeubles des années 30 jusqu’aux années 70 côte à côte, une église baroque bleue pastel comme au Mexique…   
Traversez les HLM en direction d’une église baroque jaune pastel, que l’on repère de loin (quartier Mokus) vous verrez l’ambiance y est étonnante…
Revenez dans le centre, par le vieux train vert qui longe le Danube, sièges de velours élimés furieusement 70’s et vue imprenable sur le parlement (l’équivalent des Houses of Parlament londoniens) dentelle de pierre gothique.

S’il fait beau, que l’on reste longtemps et que l’on se repère bien, le vélo peut être une chouette expérience, la ville est safe et bien équipée en pistes cyclables sur les grands axes.

Voilà !
J’espère vous avoir donné envie de découvrir Budapest à votre tour… N’hésitez pas à rajouter en commentaire vos bonnes adresses.